Vue sur l'église Vue sur Oinville sur Montcient

Les châteaux de Oinville et Dalibray

Il existe à Oinville deux châteaux, ou plutôt manoirs : celui qui se trouve au centre du village (ci-contre à gauche) et celui de Dalibray (ci-dessous).

Pourtant, ni l’un ni l’autre n’était le château des seigneurs de Oinville avant la Révolution.

Celui-ci a totalement disparu, mis à part le mur de soutènement des jardins à la française qui se trouve derrière les pavillons récents, dans la rue privée qui prolonge la rue de l’Eglise dans le virage au sud de Saint-Séverin.

Le plan d’intendance de 1786 conservé aux Archives départementales des Yvelines est à ce propos très clair : on y distingue parfaitement l’allée principale partant d’une grille alors située au bas de la rue de la Mathurine, à l’autre extrémité de cette allée le château et ses dépendances, les jardins à la française, le bois d’agrément et l’ensemble du domaine.

Les contours de ce domaine se retrouvent parfaitement sur le plan actuel de notre village. On notera que le lieu-dit "Vieux cimetière", entre la rue de la Mathurine et le chemin de Meulan figurait déjà sous ce nom en 1786.

Aucun "nouveau cimetière" ne figure sur le plan d’intendance, et logiquement le cimetière devait encore être situé sur l’ancien terre-plein au sud de l’église. Alors, pourquoi ce nom ?